A.K.F.B
Association Killiphile Francophone de Belgique

Accueil > Quoi de neuf ? > Dans les publications > 2015 > L’évolution du cycle de vie annuel chez les killies

L’évolution du cycle de vie annuel chez les killies

dimanche 25 janvier 2015, par webmaster

Références

Titre d’origine : The Evolution of an Annual Life Cycle in Killifish : Adaptation to Seasonally Ephemeral Aquatic Habitat Across Two Continents
Auteurs : Furness, Andrew Ian
Source : Escholarship University of California
Publication : by The California Digital Library
Langue : English
Résumé : À travers l’arbre de la vie, il ya beaucoup de variation dans les cycles de la vie, des histoires de la vie, et les stratégies de reproduction. Expliquant cette diversité en termes de pressions sélectives et les conditions écologiques est l’un des grands défis dans le domaine de la biologie évolutive. Etudier les extrêmes, ou les extrémités sur ce spectre de variation du cycle de vie, peut fournir une meilleure compréhension de la façon dont les différentes stratégies évoluer et permettre à la persistance de la population. Ma thèse de recherche est unie par deux thèmes - l’évolution du mode de reproduction, et l’adaptation à des environnements éphémères et variables. Barré, petits poissons ovipares sein de l’Ordre Cyprinodontiformes, ont évolué un cycle de vie annuel et sont adaptés à la vie dans des habitats aquatiques éphémères saisonnières. L’adaptation la plus importante de ces killifish de courte durée sont embryons capables de subir diapause (développement arrêter) à un ou plusieurs des trois étapes différentes au cours de l’embryologie et restant enterré dans le sol pendant une grande partie de l’année. Dans cette thèse je combine une approche phylogénétique, comparative, et expérimental pour étudier l’évolution de ce cycle de vie et comment, à travers diapause embryonnaire ces poissons se sont adaptés à l’habitat aquatique éphémère et variable.

Dans le premier chapitre je démontre une évolution convergente des trajectoires de développement possibles associés à la diapause chez les espèces killifish africains et sud-américains. Adaptation aux environnements aquatiques saisonniers dans killifish annuelle impose une forte sélection à l’étape embryonnaire conduisant à la diversification marquée pendant une période mi-embryogenèse qui est par ailleurs hautement conservée au cours du développement des vertébrés. Dans le chapitre deux, je démontre que les embryons d’un killifish annuelle Nothboranchius furzeri présentent une combinaison de la plasticité phénotypique et le pari de couverture (une stratégie de répartition des risques). Plus précisément, si les embryons entrent en diapause est influencée par des facteurs environnementaux (température et niveau de lumière) qui varient selon la saison, mais présente également une mesure de la variabilité intrinsèque, même après contrôle génétique et l’environnement. Dans le chapitre trois, je compile les données disponibles dans la littérature et mes propres expériences comparatives et fournir un scénario plausible pour savoir comment un cycle de vie annuel a évolué à travers les étapes intermédiaires. Barré se trouvent dans les habitats aquatiques qui se étendent sur un continuum allant de stable et permanent à saisonnière et variable, fournissant ainsi un système utile pour l’reconstituer l’histoire évolutive de ce cycle de vie en utilisant la variation comparatif naturel intégré dans un contexte phylogénétique.

Retrouvez l’article d’origine (en Anglais)

Sauvegarder cet article au format PDF: Enregistrer au format PDF