A.K.F.B
Association Killiphile Francophone de Belgique

Accueil > Quoi de neuf ? > Dans les archives > En 1978 > Les Artémia ’Top less,

Les Artémia ’Top less,

lundi 28 septembre 2015, par webmaster

Les Artémia ’Top less,

par P.Lebrun AKFB 8

C’est sous ce titre que j’ai lu, avec curiosité un article édité par nos amis britanniques dans le bulletin de la fédération britannique (F.B.A.S) du printemps 1978#

En effet, la nourriture vivante étant essentielle pour la survie et la maintenance de nombreuses espèces de poissons les amateurs ont tous dans leur’fish-room’ un récipient où barbotent des artémias salinas.

Nous avons tous pu remarquer que, peu importe la méthode utilisée, l’éclosion n’est pas garantie à I00 ?&. La séparation entre les artémias fraîchement éclos et les coquilles d’oeufs offre souvent un problème.

Bref, lorsque l’on met des oeufs à éclore il y a toujours une

perte importante de cette nourriture qui se vend à prix d’or.

• •

Pour éviter cette perte, nous vous communiquons la recette préconisée par les Anglais qui la tienne eux-mêmes des Canadiens (’Aquascope-n0 12 décembre 1977).

Sans rire, voici la recette préconisée et extraite du bulle— tin de la P.B.A.S. :

1° additionner une cuillère à thé d’oeufs d’artémias à trois onces d’eau fraîche ;

2° laisser soigneusement imprégner les oeufs pendant I heure ; remuer de temps en temps ou ajouter une légère aération durant une heure de manière à ce que tous les oeufs absorbent l’eau ;

3° par la suite ajouter deux onces de ’Chlorox’, remuer le tout pendant 3 à, 5 minutes ; la coloration va passer du brun au rose-orangé dès que les coquilles sont dissoutes ; à ce moment subsistent les Artémias protégés par une membrane claire. Il est cependant conseillé de ne pas laisser les oeufs dans le ’Chlorox’ plus de 5 minutes, bien que des essais aient été effectués jusqu’à 20 minutes sans dom mage pour les embryons ;

4° après 5 minutes, verser le mélange dans un filet à artémias rincer le contenu avec de l’eau fraîche et, par la suite, transvaser les oeufs dans une tasse d’eau fraîche additionnée d’une cuillère à soupe de vinaigre afin de neutraliser l’effet du chlore. Rincer à nouveau ;

5° verser le tout dans la solution saline destinée à l’éclosion, avec une aération convenable et une température de 82°P., après 24 à 48 heures, les artémias viendront à é- clore.

Assez sceptique et connaissant quelque peu l’humour britannique, je me décidai à passer à la pratique et à expérimenter cette recette.

A ma grande stupéfaction, je m’aperçus que le résultat était spectaculaire.Pour les continentaux, nous transposons les mesures anglaises et voici la façon dont cette recette fut appliquée :

1° laisser tremper durant I heure le contenu d’une cuillère à thé (+ 2 gr.) dans 90CC. d’eau du robinet (I once= 28,35 gr) de telle façon que les oeufs soient tous bien, imprégnés ; agiter le mélange de temps en temps et voir si tous les oeufs restent bien au fond du récipient ( de nombreux oeufs peuvent adhérer aux parois) » Passer soigneusement sur les bords du vase avec une pissette afin de les faire glisser dans 1’ eau ;

2° Verser 50cc. de ’Chlorox’(renseignements pris, il semblerait que ce terme désigne l’eau de Javel, je prélevai donc cette eau de Javel dans l’armoire de rangement de mon épouse, il s’agissait d’eau de ’Javel Lacroix Super concentrée’ à I5^>) ; ajouter 50cc* d’eau de Javel et remuer consciencieusement le tout à l’aide d’un agitateur( baguette de verre) durant 5 à 7 minutes. Effectivement, après 3 minutes la coloration changea et passa du brun-au rose-orange, ce qui signifiait la dis solution des coquilles des oeufs ;

3° verser le contenu du vase dans un tamis à artémias ; donner un coup de pissette sur les pourtours du vase pour récupérer les oeufs restant collés. Rincer les artémias en faisant : passer un litre d’eau fraîche à travers du tamis ;

4° transvaser à nouveau le contenu du tamis dans un autre vase contenant une tasse d’eau fraîche (250 cc. d’eau), additionnée d’une cuillère à soupe de vinaigre, afin de neutraliser l’effet du chlore ;

5° retransvaser les oeufs d’artémias dans un tamis et faire suivre cette opération d’un rinçage par un litre d’eau de robinet ;

6° ensuite, introduire les oeufs d’artémias dans une bouteille con tenant une solution saline adéquate( c’est à dire : eau du robinet + sel de cuisine).

J’attendis avec impatience le résultat de mon expérience et je constatai, avec satisfaction, que l’éclosion s’était produite de façon absolument classique*.

Le gros avantage de cette méthode est d’éliminer toute perte. En effet, les larves non-écloses sont également consommées par les alevins et les coquilles d’oeufs -non comestibles- n’envahissent plus la surface des bacs d’élevage.

Cette méthode de dépouillement des artémias par l’eau de Javel ne présente-t-elle pas un danger pour les alevins qui les consomment ?

A cette question Je ne peux que vous signaler les observations de nos amis anglais :

’Nous avons utilisé cette méthode depuis plusieurs mois et en sommes absolument enchantés. Nous avons essayé plusieurs marques d’artémias et même utilisé des oeufs qui ne donnaient plus rien à 1*éclosion. Même si ces derniers n’éclosent pas, ils sont cependant profitables et comestibles pour nos alevins, ce qui évite un gaspillage de nourriture aussi chère.’

En espérant que cette méthode révolutionnaire vous sera également profitable, nous tenons à remercier les aquariophiles anglais de l’avoir communiquée.

N.B :- L’eau utilisée pour la préparation des ingrédients, ainsi que pour les différents rinçages, était de l’eau en provenance directe du robinet, non préchauffée, et dont la température était de I5°C.

Sauvegarder cet article au format PDF: Enregistrer au format PDF