A.K.F.B
Association Killiphile Francophone de Belgique

Accueil > Quoi de neuf ? > Dans les publications > 2014 > Schémas de reproduction induits par les phases lunaires dans les habitats de (...)

Schémas de reproduction induits par les phases lunaires dans les habitats de transition : le point à partir d’un killi Méditerranéen habitant les marais salants nord de l’Adriatique

dimanche 16 février 2014, par webmaster

Schémas de reproduction induits par les phases lunaires dans les habitats de transition : le point à partir d’un killi Méditerranéen habitant les marais salants nord de l’Adriatique

Références
-*Titre d’origine : Lunar-induced reproductive patterns in transitional habitats : Insights from a Mediterranean killifish inhabiting northern Adriatic saltmarshes
-*Auteurs : Francesco Cavraro, Cristiano Varin, Stefano Malavasi
-*Source : Estuarine, Coastal and Shelf Science Volume 139, 20 February 2014, Pages 60–66
-*Publication : Copyright © 2014 Elsevier Ltd. All rights reserved.
-*Langue : English

Les estuaires et les lagunes côtières jouent un rôle clé dans le fonctionnement des écosystèmes côtiers et représentent des zones naturelles importantes pour les communautés de poissons . Les espèces vivants dans ces habitats montrent souvent des traits écologiques et histoire de vie spécialisées . La périodicité de la reproduction d’une population du nord Méditerranéen du killi Aphanius fasciatus a été évaluée en utilisant le comportement de séduction des mâles comme indicateur de la motivation à la reproduction dans des conditions de laboratoire . Le moment de développement des œufs ont également été vérifiées afin de soutenir davantage l’existence d’une périodicité de marée liée . En utilisant un modèle statistique appliquée à l’intensité du comportement de cour mesurée sur une période de deux mois , une périodicité semi-lunaire a été révélé , avec deux pics principaux correspondant aux pleines lunes . Ces deux comportements et le calendrier de développement des œufs étaient compatibles avec une périodicité de 14 jours , ce qui suggère que le cycle des marées entraîne la reproduction de A. fasciatus dans les marais salants de l’Adriatique du Nord . Les résultats sont évalués avec une approche comparative dans les eaux de transition européens et nord-américains .

Retrouvez l’article (en Anglais)

Sauvegarder cet article au format PDF: Enregistrer au format PDF