A.K.F.B
Association Killiphile Francophone de Belgique

Accueil > Quoi de neuf ? > Killies et écologie > La variation génétique au niveau du loci du récepteur aryl-hydrocarbone (AHR) (...)

La variation génétique au niveau du loci du récepteur aryl-hydrocarbone (AHR) dans les populations du killi Atlantique (Fundulus heteroclitus) habitants les habitats pollués et de référence

samedi 1er février 2014, par webmaster

La variation génétique au niveau du loci du récepteur aryl-hydrocarbone (AHR) dans les populations du killi Atlantique (Fundulus heteroclitus) habitants les habitats pollués et de référence

Références :

  • titre d’Origine : Genetic variation at aryl hydrocarbon receptor (AHR) loci in populations of Atlantic killifish (Fundulus heteroclitus) inhabiting polluted and reference habitats
  • Auteurs :Adam M Reitzel12†, Sibel I Karchner1†, Diana G Franks1†, Brad R Evans15, Diane Nacci3, Denise Champlin3, Verónica M Vieira46 and Mark E Hahn1
  • Sources :BMC Evolutionary Biology 2014, 14:6 
  • Pays de publication : © 2014 Reitzel et al. ; licensee BioMed Central Ltd.-USA
  • Langue :English

En conclusion, ces données suggèrent que les populations de F. heteroclitus sur les sites de référence et les sites pollués ont une diversité génétique similaire, et ne fournissent aucune preuve de goulots d’étranglement génétiques forts pour les populations dans des endroits pollués. Toutefois, les données fournissent la preuve d’une différenciation génétique entre les sites, la sélection au niveau des nucléotides spécifiques dans AHR1 et AHR2 et spécifiques AHR2 SNP et haplotypes qui sont associés avec le phénotype résistant aux BPC dans la population de New Bedford Harbor. Les résultats suggèrent que les ARH, et surtout AHR2, pourraient être des objectifs récurrents importants pour la sélection dans l’adaptation locale aux contaminants d’hydrocarbures aromatiques de type dioxine.

Lisez l’article complet

Sauvegarder cet article au format PDF: Enregistrer au format PDF