A.K.F.B
Association Killiphile Francophone de Belgique

Accueil > Quoi de neuf ? > Dans les publications > 2014 > Effets d’une médiation par la mélatonine sur l’axe de reproduction des (...)

Effets d’une médiation par la mélatonine sur l’axe de reproduction des killies

dimanche 23 mars 2014, par webmaster

Références
-*Titre d’origine : Melatonin-mediated effects on killifish reproductive axis
-*Auteurs : Francesco Lombardoa, Giorgia Gioacchinia, Adele Fabbrocinib, Michela Candelmaa, Raffaele D’Adamob, Elisabetta Giorginia, Oliana Carnevali
-*Source : Comparative Biochemistry and Physiology Part A : Molecular & Integrative Physiology Volume 172, June 2014, Pages 31–38
-*Publication : Copyright © 2014 Elsevier Inc. All rights reserved
-*Langue : English

Résumé :Le but de cette étude était d’étudier les effets de la médiation de la mélatonine sur l’axe neuro-endocrines du killi d’eau saumâtre ( Fundulus heteroclitus ) , un modèle expérimental adéquat pour étudier les événements de la reproduction . La capacité de la mélatonine pour améliorer la capacité de reproduction (fécondité , survie embryonnaire et le taux d’éclosion ) induisant l’activité transcriptionnelle de la gonadolibérine (GnRH ) , lutéinisante récepteurs hormonaux ( LHR ) et le récepteur de la mélatonine ( de MTNR ) a été étudiée chez les femmelles adultes . En outre , l’amélioration de la médiation de la mélatonine chez le killi sur la motilité des spermatozoïdes et la vitesse a été trouvéé conforme à la fécondité plus élevée chez les poissons exposés à la mélatonine. Comme autre mesure , la microscopie avec transformée de Fourier infrarouge ( FT- IR ) a mis en évidence une réduction de l’insaturation du taux de lipides sur les spermatozoïdes isolés de mâles traités . En outre , la réduction de l’expression du gène MTNR au cours du développement embryonnaire et les paramètres biométriques inférieurs documentés dans les larves des parents exposés à la mélatonine suggèrent que la mélatonine agit comme un médiateur hormonal capable de transférer le signal de l’environnement à des ovocytes et ensuite aux embryons comme héritage des changements adaptatifs environnementaux. Ces résultats confirment le rôle positif de la mélatonine sur la reproduction du killi et son rôle en tant que facteur meternel sur le développement embryonnaire et larvaire .

Lisez l’article d’orgine (en Anglais)

Sauvegarder cet article au format PDF: Enregistrer au format PDF