A.K.F.B
Association Killiphile Francophone de Belgique

Accueil > Quoi de neuf ? > Dans les publications > 2014 > Deux nouvelles espèces du genre Aphanius (Teleostei : Cyprinodontidae) et (...)

Deux nouvelles espèces du genre Aphanius (Teleostei : Cyprinodontidae) et l’histoire évolutive de l’intérieur iranien et des espèces d’ Aphanius de l’intérieur du pays

mardi 22 avril 2014, par webmaster

Références
-*Titre d’origine : Two new species of the tooth-carp Aphanius (Teleostei : Cyprinodontidae) and the evolutionary history of the Iranian inland and inland-related Aphanius species
-*Auteurs : HAMID REZA ESMAEILI, AZAD TEIMORI, ZEINAB GHOLAMI, BETTINA REICHENBACHER
-*Source : Zootaxa 3786 (3) : 246–268
-*Publication : Published by Magnolia Press, Auckland, New Zealand -A founding journal of Biotaxa
-*Langue : english

Résumé : Deux nouvelles espèces de Aphanius sont décrits dans le drainage Kol dans le sud de l’Iran ( Aphanius darabensis n . Sp . ) Et le bassin endoréique Kavir dans le nord de l’Iran ( A. kavirensis n . Sp . ) , Et comparés avec huit espèces étroitement apparentées. Aphanius darabensis n . sp. est la soeur de A. shirini , dont il se distingue par des caractères moléculaires ( cytochrome b ) et la combinaison de trois caractères morphologiques : 9-18 barres de flanc chez les hommes (contre 7-10 ) , les femmes avec des taches verticales irrégulières de couleur brun sur le flanc (contre taches importantes brun foncé de forme ronde ou irrégulière ) , et de forme triangulaire symétrique de trapèze otolithes avec une tribune nettement plus longue que la antirostrum ( vs quadrangulaire de trapèze avec otolithes court et de taille égale rostre et antirostrum ) . Aphanius kavirensis n . sp. est étroitement liée à un groupe contenant A. Sophiae , A. pluristriatus et A. mesopotamicus , dont il se distingue par cytochrome b caractères et la combinaison de trois caractères morphologiques : femelles avec irrégulièrement disposées de grandes taches de couleur brun foncé sur le flanc , courte nageoire pectorale chez les deux sexes ( 13,4 à 18,1 % de SL chez les males , de 11,2 à 18,3 % chez les femelles ) SL , et de forme triangulaire asymétrique de trapèze otolithes avec une région prédorsale prononcée . Notre arbre à partir des données du cytochrome b démontre que l’arrière- iranien et espèces Aphanius liés intérieure ( IIRAS ) forment un clade monophylétique avec trois sous-clades ( A. vladykovi - , A. shirini - , sous-clades A. Sophiae ) . A. Sophiae subclade , qui est la plus diversifiée des trois sous-clades , peut être divisée en trois lignées ( A. isfahanensis - , A. farsicus - , A. lignées Sophiae ) . La diversification temporelle du clade IIRAS est discutée et deux groupes évolutifs de Aphanius sont représentés . Aphanius vladykovi , avec A. shirini , A. darabensis n . sp. et A. isfahanensis caractérisent le groupe évolutif "vieux" . Leurs divergences ont pu se produire 10-5 m.y. il ya ( Miocène - Pliocène ) . Aphanius farsicus , A. arakensis , A. Sophiae , A. mesopotamicus , et A. pluristriatus , avec Aphanius kavirensis n . sp . , représenter la " jeune " groupe évolutif , qui s’est développé à la fin du Pléistocène ( 100,000-11,700 y . il ya ) et précoce à moyen Holocène (il ya c. 11,700-4,000 y . )

Retrouvez l’article d’origine (en Anglais)

Sauvegarder cet article au format PDF: Enregistrer au format PDF